This post is sponsored by VMware. Learn about VMware virtualization and cloud solutions for small & mid-size business visit info.vmware.com



This article is available in other languages:

Germany La virtualisation est le grand égaliseur  France La virtualisation est le grand égaliseur  China La virtualisation est le grand égaliseur  Netherlands La virtualisation est le grand égaliseur  England La virtualisation est le grand égaliseur  Portugal La virtualisation est le grand égaliseur

Une infrastructure est coûteuse. Il n’est donc pas étonnant que, traditionnellement, de nombreuses entreprises dépenseraient souvent le strict minimum pour devenir opérationnelles sans tenir compte de leurs besoins à long terme. En revenant à notre époque, une infrastructure de virtualisation ne s’installe pas seulement à bas prix, mais elle ne nécessite pas non plus de connaissance majeure spécialisée pour commencer.

Même les plus petites entreprises (les start-ups en particulier) ont généralement au moins un ou deux serveurs qu’elles utilisent pour héberger leurs services. Mais elles n’utilisent, en général, peut-être que 10 ou 20% de leur capacité potentielle.
Si toutes les PMEs profitent de l’occasion pour virtualiser, elles pourraient normaliser leur infrastructure avec très peu de charges sur leurs dépenses d’investissement. Comme leur infrastructure existante peut être utilisée, cela leur donne non seulement l’occasion à normaliser, mais cela leur permet également de se développer et de construire de nouveaux environnements aux côtés de ceux qui existent déjà.

Cela réduit non seulement les dépenses d’investissement, mais également les dépenses d’exploitation. Comme le personnel n’a plus besoin de gérer une partie de matériel informatique pour chaque serveur et sont capables d’administrer leur environnement dans son ensemble à partir de leur bureau, leur efficacité en est considérablement accrue.

*Certaines études* ont montré que l’efficacité du personnel peut être augmentée en moyenne de 10%, mais cela peut s’envoler jusqu’à une augmentation de 270%, permettant à un seul administrateur de surveiller et de gérer 1800 serveurs. Cela permet également d’accélérer le déploiement de nouveaux environnements et de nouvelles applications, puisqu’un nouvel élément matériel n’a pas besoin d’être provisionné. C’est aussi simple que d’appuyer sur un bouton.

En outre, ces dépenses sont encore réduites, puisque moins d’espace au sol et de consommation d’énergie sont nécessaires pour un petit groupe de serveurs virtuels sur un centre de données entier de serveurs dédiés à une seule tâche. VMware dit que 70% des organisations ont perçu une « vraie économie de coût mesurable » en passant à la virtualisation, et il est assez facile d’en voir la raison.

Initialement, la virtualisation peut exiger un niveau de complexité légèrement supérieur pour se configurer, puisque plusieurs hôtes sont recommandés pour la résilience aux défaillances et que des équipements de réseau supplémentaires peuvent être nécessaires pour réduire la probabilité d’un point de défaillance unique, mais les avantages se révèlent payants. Ce type de travail permet aux petites entreprises d’augmenter leur temps de fonctionnement aussi haut que celui dont, auparavant, seul un grand fournisseur pouvait se vanter, tel que 99,999%.

Elle met réellement tout le monde sur le même plan, permettant aux start-ups et aux petites et moyennes entreprises de jouer dans la même catégorie que les grands fournisseurs qui ont des sommes considérables à investir dans une infrastructure tentaculaire. Elle ouvre des opportunités pour les start-ups qui ne peuvent pas se permettre d’embaucher une équipe d’ingénieurs pour exploiter leur propre infrastructure avec une disponibilité de 99%.

Non seulement les petites entreprises sont celles qui subissent la croissance la plus explosive, mais la virtualisation leur permet aussi de se développer rapidement tout en préservant les dépenses en investissement et en exploitation très basses pour leurs projets.
Si vous n’avez pas encore essayé de construire votre propre environnement vSphere, nous vous recommandons de l’essayer directement pour vous-même. Ce n’est pas aussi dur que vous le pensez, et les avantages sont évidents.