This post is sponsored by VMware. Learn about VMware virtualization and cloud solutions for small & mid-size business visit info.vmware.com



This article is available in other languages:

Germany Quelques bénéfices de la virtualisation qui ont peut être échappé à votre attentionFrance Quelques bénéfices de la virtualisation qui ont peut être échappé à votre attentionChina Quelques bénéfices de la virtualisation qui ont peut être échappé à votre attentionNetherlands Quelques bénéfices de la virtualisation qui ont peut être échappé à votre attentionEngland Quelques bénéfices de la virtualisation qui ont peut être échappé à votre attentionPortugal Quelques bénéfices de la virtualisation qui ont peut être échappé à votre attention

Nous avons parlé lors de ces présentations des bénéfices que la virtualisation peut vous apporter à un haut niveau, mais que peut-elle apporter d’autre ? Comment peut-elle améliorer votre travail ? Je suis heureux que ayez posé la question.

Un travail plus rapide.
Si vous êtes une société qui développe des logiciels et que vous ne virtualisez pas, vous n’avez sans doute réalisé que la moitié de votre potentiel. Au lieu de passer des heures à configurer avec peine des environnements à tester, faites-le une seule fois et créez un modèle. Une fois que c’est fait, vous pouvez lancer en quelques minutes un contrôleur de domaine, une machine test et un serveur TFS au lieu d’y passer des heures ou des jours. Lorsque le temps est venu de mettre à jour le modèle, il suffit de le démarrer en temps que machine virtuelle, d’effectuer les changements et de le reconvertir en un modèle.

Ségrégation.
A propos de tester des applications, vous ne souhaitez pas tester du code nouveau et imprévisible dans votre environnement de production. La virtualisation vous permet de séparer en quelques clics les réseaux vers différents interrupteurs virtuels et de vous assurer que le code de production ne touche jamais rien sur le réseau de test. Le mieux ? Vous pouvez faire ceci, le refaire et le refaire encore.

Temps de fonctionnement.
Une fois que vous avis mis en place un environnement de virtualisation et que vous êtes prêt à croître et inclure quelques hôtes dans un groupe, vous avez tout un nouveau monde à votre disposition. Il vous permet de prévoir une panne, et si un hôte est en panne ce n’est plus la fin du monde. Votre machine virtuelle est simplement transférée vers un autre hôte tout à fait performant. Pareil pour le magasinage, si un LUN est rempli ou ralentit, vous pouvez le déplacer ailleurs sans avoir à l’éteindre. Le processus complet peut être aussi automatisé, de manière à ce que vous n’ayez même pas à y penser.

Les clichés.
Il s’agit peut-être de la meilleure invention depuis le fil à couper le beurre. Au lieu d’effectuer des mises à jour Windows sur votre infrastructure et de vous inquiéter de ce qui va se passer si quelque chose tourne mal, vous pouvez prendre un cliché avant d’effectuer le travail. Les clichés sont un instantané, tout comme une photo, de la machine virtuelle, et ils vous permettent de restaurer cet état en quelques minutes si quelque chose se passe mal. Aucun temps d’arrêt pour les créer, et ils fonctionnent pratiquement à chaque fois.

Ambiguïté des FEO.
Vous n’avez pas à rester enchaîné à HP. Ou à Dell. Ou à IBM. Si votre entreprise ne jure que par Dell mais que le marché change et que Dell ne correspond désormais plus à vos besoins, vous pouvez aller voir ailleurs et acheter un serveur HP, installer ESIi et l’intégrer à votre environnement, et vous n’aurez même pas à y réfléchir deux fois. Ca fonctionne, tout simplement, et il n’y aucun problème bizarre de matériel. Les machines virtuelles peuvent être transférées de manière fluide entre les vendeurs de matériel, et il n’y a donc aucune raison (à part l’amour de l’uniformité) de rester lié à une marque alors que d’autres pourraient s’avérer meilleures.