This post is sponsored by VMware. Learn about VMware virtualization and cloud solutions for small & mid-size business visit info.vmware.com



This article is available in other languages:

Germany Utilisation dun cloud hybride pour protéger votre entreprise  France Utilisation dun cloud hybride pour protéger votre entreprise  China Utilisation dun cloud hybride pour protéger votre entreprise  Netherlands Utilisation dun cloud hybride pour protéger votre entreprise  England Utilisation dun cloud hybride pour protéger votre entreprise  Portugal Utilisation dun cloud hybride pour protéger votre entreprise

Le rétablissement après un désastre est une tâche coûteuse à laquelle réfléchir, et cela pourrait être loin derrière la tête si vous travaillez pour une petite ou une moyenne entreprise. C’est presque une montagne insurmontable pour beaucoup, avec une évaluation des coûts pour avoir une réplique hors-site qui est plus coûteuse que beaucoup ne le pensent.

Vous pourriez être surpris(e) de savoir qu’il pourrait vous convenir davantage de tremper vos orteils dans le « cloud »…. avec une solution hybride. Si vous avez seulement besoin de services de base en cas de catastrophe, ou si vous voulez suivre votre site web, il n’y a aucune raison pour que votre entreprise ne doive pas considérer ou n’essaye pas déjà un parmi la pléthore de services de cloud qui sont disponibles pour vous aider à réussir.

Vous avez déjà votre infrastructure de virtualisation, mais qu’est-ce que le « cloud hybride » signifie réellement ? En termes simples, c’est l’idée que vous ne devriez pas avoir vos services d’affaires dans la maison, mais aussi dans le « cloud ». Par exemple, si votre entreprise dispose d’une application hébergée sur un site, vous devriez considérer d’exécuter une seconde instance dans Amazon AWS ou Microsoft Azure également. Une autre idée émergente est d’avoir un contrôleur de domaine secondaire dans le cloud, de sorte que les utilisateurs peuvent s’authentifier de façon transparente, même si votre instance local est hors ligne.

Vous pouvez demander pourquoi, mais quand vous pensez à quel point l’interruption de service serait long si vous n’aviez pas un service co-localisé et une catastrophe majeure, il est évident que le léger coût supplémentaire en vaut la peine. Cela signifie également que dans de nombreux cas, vous êtes en mesure de prendre votre propre environnement hors ligne pour l’entretien et les services continuent de ralentir.

Le « cloud hybride » est extrêmement puissant pour les entreprises qui ne pourraient jamais se permettre de co-localiser leurs services dans plusieurs centres de données, et aurait probablement été une excellente solution pour les nombreuses start-ups, là-bas, pour réduire les coûts et les souffrances à cause de l’ouragan Sandy. S’ils se contentent simplement d’héberger leurs applications également dans le cloud, ils auraient eu une chance bien meilleure.

Il s’agit d’une toute nouvelle école de pensée, et nécessite des changements dans la façon dont votre personnel pense à propos de l’infrastructure. Un grand nombre de services de cloud computing qui sont déjà là savent que les entreprises ne veulent pas renoncer à leurs ensembles complets de données, et qu’ils offrent plein de solutions hybrides pour ceux qui cherchent à tremper leurs orteils dans le cloud tout en en conservant leur infrastructure de virtualisation et en gardant la plupart de leurs données sur le site.

Par exemple, Microsoft Azure offre maintenant un scénario officiellement pris en charge pour les contrôleurs de réplique de domaine dans le cloud, permettant aux entreprises qui, traditionnellement, font reposer tout ce qu’elles ont sur un contrôleur de domaine pour l’ensemble de leurs activités, d’avoir un contrôleur secondaire sans la nécessité de construire une infrastructure sur un site distant. Ce n’est pas la seule solution, il y en a des centaines là-bas qui conviennent pour presque tous les scénarios, qu’il s’agisse d’une application, d’un site web ou même d’un service mobile.

Le truc avec ces fournisseurs de cloud est qu’il s’agit d’un nivellement par le bas. Ils se battent entre eux pour fournir les meilleurs services au meilleur prix, et cela ne peut que devenir moins cher. À l’heure actuelle, c’est déjà moins cher que la co-localisation de votre propre matériel, de sorte que la seule raison pour laquelle de nombreuses entreprises n’ont pas voulu bouger est qu’ils sont probablement en train de labelliser le cloud comme une période qui va disparaître. Il n’en sera rien, donc suivez le mouvement pendant qu’il est encore nouveau, et ne vous laissez pas distancer.

Même si l’entreprise n’est pas encore tout à fait prête, il est assez facile de l’essayer et de s’enthousiasmer. Les grand acteurs du cloud offrent des essais gratuits qui vous permettent d’entrer dans la partie. Il n’y a plus aucune excuse d’avoir une panne, ces services sont faciles à configurer et à un prix compétitif. Faites le saut maintenant, et vous ne serez pas déçu(e).